Actualité :
Attention, du jeudi 14 au vendredi 29 septembre 2017 inclus, la Mairie et l’Agence Postale seront ouvertes au public uniquement l’après-midi de 14 h à 17 h 30.

Histoire et Patrimoine

HISTOIRE ET PATRIMOINE

Histoire et patrimoine

Les origines de la commune, comme celles de maintes localités célèbres, se perdent dans la nuit des temps.

Des savants ont essayé de retrouver l’origine du nom, qui est probablement latin :
- “de Falgeriaco” (1080)
- “Fulgeriae” (1110)
- “de Fogere” (XIVème )
- “de Fougerio” (1533)
- “de Fougere” et “de Fougereyo” (1606).

De ces appellations diverses, un fait ressort, du moins avec évidence : les noms ont tous une même racine : Fougère. La commune, en effet, tire son nom des innombrables fougères que, de tout temps, son sol a portées et qu’il porte encore.

Aucune trace préhistorique à Fougeré, à l’exception de quelques haches polies trouvées à la Martinière et Buchignon.

Les moines, en l’an 1100, défrichèrent une partie de la Forêt pour édifier un monastère dénommé «Les Serizieres» autour duquel se groupèrent les habitants. Le hameau ainsi formé, berceau de la commune, est devenu « Les Cerisiers».
La forêt dite de la Chaize, s’étend sur tout le territoire de Fougeré. Cette forêt s’allonge, au sud-est du bourg, sous le nom de Bois de Lande-Blanche, jusqu’au–delà de la route départementale qui relie Chantonnay à La Roche-sur-Yon.

Plus tard, les moniales édifièrent une annexe en un lieu encore appelé “ Petit Couvent ”. Ce fut l’origine de l’agglomération, devenue le “ Bourg ” de Fougeré.

Au centre du bourg, l’église dédiée à Notre Dame, fut construite d’après les plans de M. CLAIR, architecte départemental en 1870.